Édition 2017.1 - Artistes selectionnés

Née le 21 février 1963 à Pato Branco, ville de l’État du Paraná au Brésil, Maristela a débuté sa carrière artistique en 2010.

​Par le biais de techniques directes et indirectes, mouillé sur sec ou peinture en couches directes, alla prima, ou mouillé sur mouillé, frottis et technique de texture au couteau, Maristela produit ses œuvres avec perfection dans la ville de Luca do Rio Verde (État du Mato Grosso-Brésil) où elle réside.

 

À son parcours figurent diverses expositions, parmi lesquelles :

Maristela Casonatto Pastro

Le XXe Circuit international d’Art Brésilien en 2015, qui a parcouru les villes de Porto (Portugal), Bucarest (Roumanie) et le District Fédéral (Brésil), où elle a exposé le tableau « IGREJA MATRIZ » (Église principale), un hommage au lieu où elle vit.

Le XXIe Circuit international d’Art Brésilien en 2016, qui a parcouru les villes de Sofia (Bulgarie), Oslo (Norvège) et Saint-Domingue (République Dominicaine) où elle a exposé le tableau « AMOR DE MÃE » (Amour de mère).

Pour l’édition 2017.1 du Circuit Café-Culture, Maristela présente :

Station Genève :

"Yara » (‘Déesse des Eaux’ en Tupi-Guarani), le jaguar le plus âgé du projet OnçaFari de préservation de cette espèce.

Peinture en couches d’huile sur toile

(50 x 50).

Les œuvres présentées ne seront pas vendues, restant dans son fond personnel.

Station Rio de Janeiro :

"Amsterdam", qui dépeint les souvenirs de son mari et de son fils lors d’un voyage de vacances où tous deux se sont émus de la beauté et de la préservation du lieu.

Peinture en couches d’huile sur toile

(50 x 50).

Station Rio de Janeiro :

"Jardim de Monet", une reproduction d’un des plus beaux endroits de Giverny où  Monet a peint ses derniers tableaux. 

Peinture en couches d’huile sur toile

(50 x 70).

© 2018 by Self-Curated

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean